Coin du sensei

L’intéressant dilemme de la demande vs la capacité…

 

L’intéressant dilemme de la demande vs la capacité… L’une ne cesse d’augmenter pendant l’autre ne cesse de diminuer !

Le dilemme :

De nos jours, les hauts-dirigeants responsables exigent (et, en fait, c’est dans leur mandat) d’en faire plus avec moins. Ce qui  veut dire atteindre de meilleurs résultats avec du personnel moins nombreux et des budgets réduits. Au gouvernement fédéral canadien, ce défi est déjà bien présent partout dans les discours et l’approche voulue en matière de services intégrés.

Si mettre en application un tel discours et approche était chose facile, il n’y aurait pas de problème, mais la réalité est tout autre. Plusieurs employés considèrent que « réduire la capacité » pour atteindre les objectifs fixés devrait aussi impliquer d’apporter des ajustements à la demande plutôt que de se contenter d’une rétribution de tâches additionnelles. En fait, voici ce qui constitue le cœur du dilemme : maintenir le personnel productif et motivé sans baisser les attentes ou augmenter les budgets, et le tout soit toujours bien adapté aux réalités et contexte du secteur public fédéral.

Demander à n’importe quel haut-dirigeant fédéral d’énumérer  quels sont les éléments de coûts qui sont les plus élevés sur l’ensemble de leur budget et dans la majorité des cas, il ou elle vous répondra  « les salaires ». Il y a quelques exceptions, comme pour le MDM (ministère de la Défense nationale), les coûts des équipements militaires constituent des dépenses élevées cependant, contrairement aux équipements physiques, les employés ne sont pas une dépense dont la valeur se déprécient selon un taux d’amortissement, mais bien un actif important dont la valeur, en lien avec l’expérience, continue de croître au fil du temps. Il est donc tout à fait logique que les organisations du secteur public continuent d’investir dans un actif aussi important.

La question de ce dilemme :

Comment développer cette importante ressource (habiliter les employés pour leur permettre d’atteindre les objectifs souhaités) sans augmenter les budgets ?

La réponse :

Vous les aidez afin qu’ils puissent mieux travailler ensemble selon une approche Lean vraiment bien adaptée au contexte du secteur public fédéral. Lean peut résoudre votre dilemme – cette approche a déjà fait ses preuves dans plusieurs organisations gouvernementales.

Comment faire ?

À suivre…